Categorie : News | Auteur : Magikus | Posté le : 31/10/2011 | Mis à jours : 31/10/2011
Mots clé : france, tunisie, allemegne, incertitude, relations, nahdha, islamisme, dérives, démocratie, gouvernement, voyage
Tunisie: Incertitudes et craintes des partenaires européens

Tunisie: Incertitudes et craintes des partenaires européens

La victoire du mouvement islamique Ennahdha dans les élections du 23 octobre, les premières élections libres que la Tunisie à connu, n’a pas plu aux pays européens et notamment la France et l’Allemagne qui sont les pays les plus fort en Europe et les premiers partenaires commerciaux de la Tunisie.

Plusieurs signes de mécontentement commencent à immerger directement et indirectement, d’abord le président français Nicolas Sarkozy, qui a exprimé que la France restera vigilante sur la question du respect des libertés et droits de l'homme en Tunisie, sous entendant que le mouvement nahdha sera sous surveillance et juste aprés viennent les déclarations du ministre des affaires étrangères qui a déclaré que les aides économiques européennes à la Tunisie seront liées au comportement du prochain gouvernement.

En parallèle plusieurs journaux véhiculent des craintes et des messages négatifs à propos du mouvement Nahdha et de l’avenir de la Tunisie, tous ça ne fait que renforcer les craintes des partenaires commerciaux, touristiques et investisseurs qui commencent a se tourner vers d'autres pays.

Cette tension non déclaré dans les relations Tunisio-Europeennes vient s'ajouter aux défits et problèmes internes que connait Tunisie, qui fait face à une crise du développement et une situation social et économique difficile, Le mouvement nahdha et le prochain gouvernement doit entre autre envoyer des signaux rassurant pour les partenaires de l'Union européenne afin d'absorber leurs préoccupations et de les rassurer et renforcer la confiance entre ces pays et la Tunisie.
Opinions et commentaires :
C'était prévisible
C'était prévisible, l'arrivée des Islamistes au pouvoir ne peut que susciter craintes et méfiances, surtout quand on connait le passé des chefs nahdhaouis, et laisse poser plus d'une question.
A ce rythme la Tunisie va entrer dans une periode d'instabilité politique, une periode sombre ou règne l'incertude : et quand il n'y a pas de stabilité politique, les investisseurs évitent d'investir et ceux qui ont investir réffléchissent à délocaliser au Maroc.
- par wissem74 le 02/11/2011
AGRESSIONS DES BARBUS DANS LA RUE
une parente française a pris un taxi à la Marsa elle parlait en français avec son enfantle taxiste leur a dit vous n'êtes pas musulmans et les a fait descendre
un jour je marchais avec mon PROF DE FRANCAIS en parlant en français un SALAFISTE s'est approché de moi et m'a mis sa cigarette allumée dans mon sac je ne vous raconte pas la peur
même dans les pays arabes ils ont leur langue maternelle et une autre ANGLAIS OU FRANCAIS et même des chaines TV et radio et nous aussi on a besoin d'avoir une chaine TV en français NOUS SOMMES UN PAYS FRANCOPHONE ils n'ont qu'à retourner là ou ils avaient fait pousser leur barbe de diable BOURGUIBA DOIT SE RETOURNER DANS SA TOMBE
- par blibla le 02/11/2011
Touz
Brabbi je comprend un peu les touristes et je suis pas convaincu, mais je ne comprend pas LG?????
- par Imed le 02/11/2011
On veut controler tout
Les pays europeens vont toujours essayer d´excerser des pressions a travers leurs relations envers le monde arabe afin de controler les regimes. Depuis toujours ils etaient jamais neutre envers le monde arabe et cela restera ainsi tant que les forces entre l´oxident et le monde arabe sont incomparables. Une vrai independance sera seulement possible lorsqu´on se detachera de cette manipulation. La tunisie doit etre libre de faire son propre choix. EN tunise y´a pas un courant salafiste reconnu (ta7rir av été refusé)n donc ne melangeant pas les cartes et fesant la différence entre salafistes et "chercheurs d´identité musulmane". Il y´auras certes des pertes mais il vaut mieux payer maintenant pour devenir independant que de vivre désormais toujours sous la pression des nations fortes. Il faut pas accepter d´etre manipulé, ni par un groupe ou un parti ni par un pays.
- par sandra le 02/11/2011
et ce n'est que le début !
Sans des actes clairs comme l'inscription dans la constitution de la liberté d'expression, de manifestation, de pensée et de religion, sans l'égalité hommes-femmes, la laïcité (qui veut dire : non interférence de la religion dans le domaine politique et non pas anti-religion), le respect des droits de l'Homme constitutionnellement garantis, les entreprises étrangères vont quitter le navire avant qu'il coule. Bien sûr elles seront remplacées par les pétrodollars des monarchies rétrogrades du golfe avec le recul civilisationnel que celà implique. Si tel est le choix ECLAIRE des tunisiens, eh bien qu'il en soit ainsi. Pour ma part, je n'arrive pas à croire que des tunisiens musulmans tolérants dans leur immense majorité laissent les rênes du pays à l'islam salafiste qui nous est TOTALEMENT étranger. Le double discours d'ennahdha a pu les berner en plus de l'argent venu à profusion de pays manipulateurs et de l'absence d'expérience démocratique. Il faut aussi que les partis démocrates s'adressent au peuple avec davantage de proximité et de pédagogie et cesser de prendre le peuple de haut à l'abri de leur tour d'ivoire.
Une revanche est à prendre pour la vraie élection législative qui devrait avoir lieu d'ici 1 à 3 ans. Profitons de ce laps de temps pour creuser les sillons de la démocratie afin de sortir le pays de l'ornière où il s'est mis.
- par STAMRAD le 02/11/2011
ils veulent contrôler tout "ils tiens le monde dans ses mains"
je compatie avec sanra et pacha sadok le sarkozi et sa copine rassine fi chachia dykine men chamen essouf kollhom ifikou ala rwéhom et kiffou mel l'épocrésie w ytelhwou bel euros mtehom elli bech ehlekhom kir elhom kalou yheb yamell pression w hkeyettes ti nahna fi ahed ben ali rabi yhassbou on n'a pas eu de faveurs les clendestins twenssa mabine fransa yamlou fihom ki lekleb hachena tamel demende bech tjb omek walla bouk visa REFUSER ma ala belhomch bina ama yhebbou yekfou zama hana hné tozzzzzzzzzzzzz.
- par ben douira le 02/11/2011
le tourisme et les annulations des reservations
c'est normal avec le double langage des islamistes ennahda que nous annulons notre voyage vers la tunisie
- par jordana le 02/11/2011
LG suspend l'activité de son centre de recherche en Tunisie
LG suspend l'activité en Tunisie et voila un centre de recherche et du développement dans la téléphonie mobile qui ferme ses portes, c'est plus-que 60 ingénieurs et techniciens Tunisiens qui se retrouvent au chaumage.

- par Walid Lazreg le 02/11/2011
Tunisie
Franchement celui qui ne veut pas nous on n'en veut pas ! et la tunisie sera libre , démocrate et ce grace a la volonté de dieu et ensuite du peuple!! Moi personnellemnt je suis musulman mais non pratiquantet je crois en NAHDHA et les sionistes n'ont qu'a cemé ce qu'ils ont récolté!! Soyez préts et assumez !!!!!!!!!
- par marwen le 02/11/2011
SABOTAGE ECONOMIQUE DE LA TUNISIE PAR LES SIONISTES EUROPEENS
Voilà une manière de saboter la Tunisie nouvelle qui refuse toute reconnaissance de l'état sioniste "Israel "les sayanims à l'oeuvre !!! préservons notre souveraineté et notre dignité a n'importe quel prix.
- par PACHA SADOK le 02/11/2011
Ouvrez les yeux
Lorsque qu'on traîne des boulets da
- par partipris le 02/11/2011
Ouvrez les yeux
Chat échaudé craint l'eau froide. Les tunisiens sont libres de s'exprimer - enfin - et déjà fustigent les autres peuples de leurs comportements ou de leurs décisions. " Ils" ne veulent pas venir, c'est leur droit le plus absolu. La démonstration que font certains en Europe dissuade les touristes beaucoup plus que le résultat des élections. Commençons par balayer devant notre porte. Notre héritage historique plaide en notre faveur pour autant que nous en soyons à la hauteur. Ou alors taisons nous.
- par partipris le 02/11/2011
Qui cherche vraiment à "vendre" notre Tunisie et notre Tunisianité?
Je lis une littérature délirante concernant des pseido sabotages sionistes ou je ne sais quoi. La réalité est beaucoup plus simple et beaucoup plus cruelle : les investisseurs mettent leur argent et créent des emplois dans les pays sûrs et attractifs. Ce sont des monstres froids qui n'ont aucune idéologie mais fonctionnent selon une logique d'optimisation. Continuons à rêver que l'on sera innondés de petro-dollars (une autre façon de vendre notre pays et notre âme...) et qu'on pourra être tous très riches sans avoir besoin de travailler. Le réveil risque malheureusement d'être très douloureux... Quand on n'a pas de ressources, on se doit au moins de ne pas être aveugles. Le Maroc et la Turquie sont en train de raffler la mise en récupérant nos touristes et nos invetsisseurs. Cette même Turquie ,concurrent objectif, que certains aussi rêvent en pensant qu'elle va venir à notre secours et nous assister.
Quand va-t-on se départir de cette mentalité d'assister, et comprendre enfin qu'il n'y a que le travail et la créativité, la recherche et le développement, les sciences et la culture, qui peuvent nous hisser au niveau des pays développés et donner emploi et dignité à ce peuple.
Je crois qu'il y a effectivement un sabotage et une tentative de vendre notre pays et notre Tunisianité. Mais les vrais saboteurs sont peut-être ceux qui crient le plus fort au sabotage...
- par MKLN le 02/11/2011
Tout ça pour ca
Ils ont rien compris les tunisiens. Ils se laissent endoctriner par l ignorance...
- par Inconnu le 03/11/2011
Tout ça pour ca
Ils ont rien compris les tunisiens. Ils se laissent endoctriner par l ignorance...
- par Inconnu le 04/11/2011
Ajouter un commentaire:
Nom :
Email : * Ne sera pas affiché
Titre :
Commentaire :