Categorie : Nature | Auteur : Magikus | Posté le : 03/02/2013 | Mis à jours : 03/02/2013
Mots clé : avocatier, jardinage, plantes
Avocatier: Longue Tige et méthode du Pincement

Avocatier: Longue Tige et méthode du Pincement

Question de Katoomba:

Bonjour,

J'ai planté un noyau d'avocat et j'ai une longue tige avec 4 feuilles. J'aimerai avoir un éclaircissement sur la méthode du "pincement". D'après ce que je lis il faut simplement pincer la feuille la plus haute entre ses doigts. Mais combien de temps (30sec)? Une seule fois ou dois-je répéter l'opération? Il faut pincer la feuille verte ou à la base de la feuille? Pincer jusqu'à ce que la feuille craque? Et je ne comprends pas trop pourquoi le fait de pincer la feuille cela va créer des ramifications? Je suis totalement novice ^_^
Merci pour tous vos conseils.

Résponse par Lola:

Je dirais que pour comprendre le principe et la logique du pincement, il faut bien avoir à l'esprit que la finalité première d'un jeune plant est avant tout de pousser pour pouvoir grandir et se développer.

Ainsi, dès qu'elle aura mis le nez hors de terre, la jeune pousse n'aura plus qu'un seul but... grandir et croitre en direction du ciel.

De ce fait, il arrive fréquemment que nos jeunes pousses soient si préssées de grandir, qu'elles se retrouvent au bout de quelques mois avec une grande et longue tige, toute droite mais aussi...toute fine et toute nue! =(

En effet, elles semblent si préssées d'atteindre le ciel, qu'elles en oublient parfois de s'étoffer et de se ramifier.

C'est à ce stade que nous allons pouvoir, grace à notre intervention, les insciter à s'étoffer et se ramifier.

En temps normal, le petit plant d'Avocatier va envoyer un maximum de sève vers l'extrémité la plus haute de sa tige, afin de stimuler cette partie et ainsi l'insciter à continuer de croitre. Le problème réside en ce qu'en se focalisant ainsi sur la croissance de sa tige principale, le jeune plant va par la même forcément négliger un peu ses autres parties. C'est pour cette raison qu'il arrive fréquement que certains se plaignent d'avoir des plants constitués que d'une seule tige toute fine et très longue, mais dans aucune ramification et ne présentant que peu de feuilles qui sont situées pour la majorité uniquement au sommet. (c'est logique, puisque tel que je l'expliquais précédemment, c'est vers ses extremités les plus hautes que la plante envoie toute la sève si bienfaitrice pour sa croissance).

Et c'est donc à ce stade que nous, humains, intervenons.

Il convient alors de pincer l'extrémité de la tige principale de la plante, soit en la sectionnant en la pinçant tout doucement entre les ongles de l'index et du pouce, et ce, jusqu'à entendre un craquement qui nous indiquera que la tige ou branche est bien sectionnée, soit en procédant pareil mais en la sectionnant cette fois en la pinçant entre notre pouce et la lame d'un couteau.

Cette opération peut bien sur être éffectuée sur la tige principale d'une plante, mais également sur chacune de ses branches, en fonction du but recherché. Ainsi, pour une plantes possédant déjà plusieurs branches et dont on veut l'insciter à s'étoffer, il conviendra alors de pincer chacune de ses extrémités.
Lorsqu'elle est effectuée sur la tige principale d'une plante ou d'un jeune arbuste, on appelle aussi cette opération étêter ou écimer une plante.(En ôter la tête ou la cime).

En général, on chosira de procéder soit juste en dessous des dernières pousses (les jeunes feuilles les plus récentes situées au sommet du tronc), soit juste au dessus des dernières pousses lorsque l'anatomie du plant nous le permet(lorsque le tronc à déjà un peu poussé depuis que les dernières feuilles sont sorties).

Pour Katoomba : c'est toujours une tige ou une branche que l'on pince, jamais une feuille ni même sur la mini tige qui porte la feuille.

La taille du morceau que vous ôterez ainsi ne revet que peu d'importance, puisque l'interet du geste réside avant tout dans le fait de pincer la plante.

De ce fait, vous allez, en procédant ainsi, écraser ou en quelques sortes "suturer" cette extrémité de la plante, suturer par la même les cellules permettant son irrigation en sève, ce qui aura pour effet que l'endroit que vous aurez pincé agira désormais un peu comme un panneau de sens interdit, puisqu'il fera refluer la sève lorsqu'elle arrivera au point de pincement, elle sera alors bien obligé de faire demi tour!

Du coup, la sève, chargée de nutriments et d'hormones favorisant la croissance, ainsi refluée, ira forcément alimenter d'autres parties, ce qui aura ainsi pour effet d'insciter la plantes à développer de nouvelles branches et de nouvelles feuilles, et donc, à s'étoffer! ;)

En conclusion, on peut donc dire que le pinçage à pour effet, en sectionnant une ou plusieurs extrémités d'une plante, de l'obliger à ralentir sa croissance et ainsi l'insciter à se développer d'avantage en largueur, par la production de nouvelles branches et de nouvelles feuilles.
Pour utiliser une métaphore carrément grossière^^....c'est un peu comme un ado qui, parce qu'il s'est mis d'un seul coup à grandir trop vite, se retrouve ensuite tout chétif et maigrelet.

On peut dire qu'il a poussé trop vite en hauteur au détriment de son développement en largeur...(vous l'aurez compris, nos plantes représentent ici l'ado qui grandi trop vite! Lol^^)....notre intervention consisterait alors à lui placer un bon gros bouquin sur la tête, afin de tenter de ralentir sa croissance. Et bien, en piçant la jeune plante on l'inscite à ralentir sa croissance verticale ce qui aura pour effet de favoriser sa croissance lattérale. ;)

On peut effectuer ce geste une seule fois ou plusieurs, selon le résultat obtenu après le premier pincement et selon le but recherché.

En revanche, il est préferable d'attendre d'observer les conséquence d'un pincement avant de vouloir procéder de nouveau.

Il faut bien avoir à l'esprit que ce n'est pas juste en quelques jours que la plante va se ramifier. Selon les espèces, il faudra attendre de quelques semaines à quelques mois pour pouvoir voir apparaitre les pousses qui donneront naissance aux nouvelles ramifications.

Par conséquent, on peut d'abord procéder à un premier pincement, puis attendre ensuite d'en voir le résultat pour aviser si il convient plutot de recommencer sur la même tige ou branche dans le cas ou l'on ne serait pas encore assez satisfait du résultat, ou plutot, de pincer d'autres branches pour étoffer ainsi d'autres parties de la plante, ou sinon, dans le cas ou on constaterait que la plante commence a avoir l'aspect que l'on escomptait, de choisir d'arreter de la pincer pour la laisser reprendre une croissance verticale normale.

Attention, surtout ne psychotez pas, car le fait de pincer votre plante ne l'empechera pas de pousser et n'aura pas non plus pour effet qu'elle reste ensuite toute petite!

Cela ne fera que l'obliger à se concentrer durant une courte période sur sa croissance lattérale plutot que sur sa croissance verticale. Mais, une fois les nouvelles ramifications sorties et développées, la plante reprendra sa croissance normale et recommencera donc à croitre normalement de façon donc lattérale et verticale. ;)

Voilà! Bon jardinage et carresse à vos plantes!^^
Opinions et commentaires :
Merci
merci ! magnifique explication !!
- par Dhom le 03/02/2013
Quelques questions
Bonjour,

Mon avocatier a quasiment un an, je n'ai pas à me plaindre, il est beau. Mais comme vous l'expliquez, il est grand et tout nu. XD
J'ai déjà pincé une fois ma plante, elle a refait une petite branche, mais qu'une seule qui du coup grandit encore. Je comprend pas comment la faire ramifier. A chaques fois que j'ai essayé de pincer mes avocatier, le haut de la tige principal sèche et une nouvelle branche pousse. Comment puis je faire ?  Merci pour vox réponses !!!
- par geraldes le 04/09/2014
merci Lola
bonjour Lola,
Enorme merci pour tes conseils et explications! J'avais fait quelques tentatives pour faire pousser un avocat il y a une quinzaine d'années mais j'étais toujours frustrée par cette tige unique, frêle et qui, je ne le comprends que maintenant grâce à toi, étouffait dans un pot sûrement trop petit pour son développement... A l'époque, l'accès à internet était moins fréquent et surtout, il y avait moins de passionnés qui partageaient leurs savoirs...MERCI BEAUCOUP!...également pour le temps passé à tout détaillé...Bravo!
Je viens d'en mettre un en terre (un autre est encore en période de germination) et je suis plus confiante. J'ai juste un peu peur de ne pas avoir choisi la meilleure période de l'année pour les faire pousser...en même temps, je suis en appartement et il est plutôt très lumineux...
Je garde ce site dans mes favoris et j'espère donner des nouvelles de mes avocats dans quelques mois.
Bonne suite!...et toutes mes plantes te remercient pour tes caresses  ^_^
 
- par laurence le 01/10/2014
MERCI
bjr
juste un merci pour de vrai explications sur ce fameux "pincage" de l'avocat
- par flgcorp le 14/10/2014
Merci Lola !!!!
Juste bravo pour les explications, claires précises et détaillées... un plaisir à lire !
 
- par Ticia le 19/03/2015
après pinçage ?
Bonjour, j'ai pincé mon avocatier (3ans) cet automne, il a fait 4 magnifiques ramifications pleines de feuilles, mais je viens de m'apercevoir que du coup sa "tête" est devenue trop lourde pour son tronc/tige.
Dois je tailler, pincer les ramifications, mettre un tuteur, les 3 ? ^^
Cordialement.
- par Ketj le 19/05/2015
superbe explication
trop forte... trop biien! On sait presque tout grace à vous! Encore merci.
- par Ced2009. le 15/06/2015
Aucune ramification malgré vos conseils
Bonjour,
Pour ma part, j'ai un avocatier que j'ai fait pousser il y a 1 an. Depuis je l'ai pincé 3 fois, mais rien n'y fait, il ne développe aucune ramification. 
D'autre part, il a toujours eu des petites pousses le long de sa tige. Des pousses qui n'ont jamais dépassé 1 à 2 milimètres avant de sécher !!!
Que ce passe t'il avec cette plante.
Merci d'avance
- par Martine le 06/12/2015
Ajouter un commentaire:
Nom :
Email : * Ne sera pas affiché
Titre :
Commentaire :